L’avocat en droit du travail

La relation employeur / salarié

L’avocat en droit du travail intervient dans le domaine très spécifique des relations employeurs salariés, et tout particulièrement :

– à l’occasion des litiges pouvant les opposer relevant de la compétence des Conseils de Prud’hommes,

– hors litiges employeurs salariés, pour conseiller dans la mise en place et la parfaite application des innombrables règles édictées par le Code du travail, les Conventions collectives, les accords de branche et/ou d’entreprises et la jurisprudence.

Ce droit est complexe. Il ne suffit pas à l’avocat en droit du travail de l’avoir appris et approfondi au cours de ses études. Sans une pratique assidue de ce droit, prétendre le maîtriser parfaitement serait une erreur.

Le conseil en droit du travail

L’information, l’orientation, le conseil fait partie des missions ordinaires de l’avocat en droit du travail avec en plus, une garantie de fiabilité. Le statut d’avocat en droit du travail comme celui de l’avocat en général, est très strictement réglementé par la Loi précisément pour garantir sa compétence par une formation de haut niveau, des diplômes, un serment, une déontologie, une appartenance à un Ordre.

La consultation

L’avocat en droit du travail, comme n’importe quel autre avocat spécialisé ou généraliste, doit, dès le premier contact avec un client potentiel, l’informer du montant de ses honoraires même s’il s’agit d’une simple consultation.

Les honoraires

Il faut savoir qu’en prenant rendez-vous avec un avocat en droit du travail, l’entretien commencera par une information claire et précise sur ce point et que si les honoraires annoncés par l’avocat ne conviennent pas au client, ce dernier doit le lui dire sans hésitation ce qui mettra fin à l’entretien qui sera évidemment non payant, une information sur des honoraires n’étant pas une consultation.

Quant à la consultation, elle correspond habituellement à un entretien d’une durée moyenne de 30 à 45 mn pour répondre aux questions posées dont le coût est de 50 € à mon cabinet.

La consultation pour obtenir une information et un conseil en droit du travail peut être la seule prestation qu’attend le client de l’avocat. Parfois aussi, elle est le premier pas vers une prise en charge d’une affaire notamment pour engager une procédure ou se défendre devant le Conseil de Prud’hommes, voie devant la chambre sociale de la Cour d’appel dans le cadre d’un litige employeur salarié.

Cette consultation permettra alors au client de juger si « le courant passe » ou non avec l’avocat qu’il rencontre pour la première fois car même si le client est satisfait de la consultation en elle-même, il doit prendre en compte le facteur humain, notion irrationnelle, difficilement définissable, mais néanmoins très tangible et importante.

Pourquoi un rendez-vous chez un avocat ?

Prendre un premier rendez-vous avec un avocat en droit du travail comme d’ailleurs avec un avocat en général, quelle que soit sa spécialité ou un avocat généraliste, est par conséquent une démarche simple, normale, sans risque, notamment sur le montant des honoraires contrairement à une idée reçue encore trop répandue.

Il ne faut par conséquent pas hésiter à demander à l’avocat d’abord une simple consultation et cela quelque-soit les suites qui seront donnés à cet entretien.