Traitement de dossiers à distance

Traitement de dossier à distance

Gestion à distance de votre dossier par un avocat à Nevers et à Cosne-sur-Loire

Le plus souvent, la prise en charge d’un dossier par un avocat commence par un premier entretien à son cabinet, une première rencontre physique, qui va permettre autant au client qu’à l’avocat de se connaître mutuellement pour voir si le « courant passe » et s’il va être ensuite possible de travailler ensemble en toute confiance à la réussite de l’affaire confiée.

Mais il arrive que, notamment en raison d’un éloignement géographique, il ne soit pas possible, ou qu’il soit trop compliqué, d’organiser cette rencontre.

Les moyens modernes de communication permettent parfaitement de s’en passer.

Dans ce cas, il sera sans doute un peu plus long de bien se connaître, mais cette connaissance mutuelle viendra tout aussi bien des échanges téléphoniques, des courriers et des mails qui sont aujourd’hui un extraordinaire moyen de communiquer facilement, directement, en supprimant le temps d’attente des rendez-vous ou de la réception des courriers.

Mon cabinet propose donc d’intervenir, si le client le lui demande, de cette façon.

Pour cela, la première prise de contact pourra se faire par un simple appel téléphonique (09 61 20 61 98), un e-mail ou naturellement par courrier postal.

Ce contact sera immédiatement suivi d’un e-mail ou d’un courrier postal résumant la demande du client, (Prise en charge d’une procédure, en demande ou en défense, rédaction d’actes, études, etc…) et indiquant les conditions pour répondre à cette demande et, le cas échéant, un projet de lettre de mission.

Il appartiendra alors au client de dire si ces conditions lui conviennent.

Mon cabinet pratique pour toutes les procédures, sauf rares exceptions justifiées par une difficulté particulière, un honoraire fixe et forfaitaire annoncé au départ auquel viendra s’ajouter un honoraires supplémentaire de 3 % sur le montant des condamnations obtenues et recouvrées. Le barème de mon cabinet est affiché en salle d’attente. Il sera naturellement adressé au client intéressé par une prise en charge d’une affaire « à distance ».

L’Aide juridictionnelle se substituera naturellement à cet honoraire pour les clients qui peuvent en bénéficier et il faudra aussi vérifier auprès de son assureur s’il n’existe pas une « Protection-juridique et/ou Défense-recours » prenant en charges ou remboursant les honoraires de l’avocat.

Enfin, le paiement des honoraires fixes pourra être fractionné en versements mensuels pendant la durée prévisible de la procédure.